La peur

Publié le par Pierre-Yves

La peur

Très tôt dans la vie d’un enfant, la peur se manifeste: la peur du noir, la peur de l’eau, la peur de la solitude, la peur de l’inconnu…

Pourtant, cette peur est nécessaire au développement de l’enfant, puisqu’elle lui permet de prendre conscience du danger.

En réalité, la peur c’est une émotion normale qui sert d’avertisseur à l’organisme pour lui signaler un danger potentiel. Elle est nécessaire pour maintenir en alerte, et inciter à la prudence. C’est un sentiment humain au même titre que la joie, la tristesse, ou la colère.

Il est donc tout à fait normal d’avoir peur, une peur qui se manifeste différemment selon la personne, et son environnement. Elle peut prendre plusieurs formes. Elle se traduit par le trac pour un artiste qui monte sur scène, ou une personne qui doit prendre la parole en public. Elle se présente sous forme d’appréhension quand on doit faire face à l’inconnu.

Malheureusement, comme tout sentiment, la peur peut prendre des proportions inquiétantes, et démesurées dans la vie d’une personne, et se transformer en une émotion paralysante comme la phobie, ou la frayeur. Elle peut devenir obsessionnelle, et virer au cauchemar ou à la paranoïa.

C’est ainsi que la peur dans ces moments là est injustifiée puisqu’elle est systématique face à un élément reconnu comme non dangereux.

Origine de la peur

La peur a pris naissance dans le cœur d’Adam et Eve. C’est dans le jardin d’Eden qu’elle est apparue pour la première fois, poussant nos premiers parents à se cacher, c’est le résultat de leur désobéissance.

C’est la réponse de l’homme à l’appel du créateur: J’ai eu peur. Genèse 3 verset 10

L’homme vivait en paix, et en sécurité dans le jardin jusqu’au jour où le péché a fait son apparition. En s’éloignant de son créateur par la désobéissance l’homme a ressenti un sentiment nouveau et étrange qu’il a définie comme la peur.

Nous avons donc reçu la peur en héritage, et depuis elle s’est renforcée, devenant omniprésente dans tous les domaines de notre vie.

Le monde a peur

Attentats, violences et crimes gagnent chaque jour du terrain plongeant le monde dans un climat d’angoisse et de terreur.

L’homme a peur de la mort, mais aussi de la vie, il a peur de la maladie, de la guerre, des catastrophes naturelles, et de la science.

La peur de vieillir conduit certaines personnes à utiliser toutes sortes de produits dangereux pour leur santé, par peur de manquer d’argent les gens deviennent avares, et la peur de la solitude pousse beaucoup de gens à s’entourer de personnes douteuses qui leur font du mal.

La peur du chômage a rendu certaines personnes esclaves des exigences et des caprices de leurs patrons.

Quand la peur devient persistante et angoissante, lorsqu’elle devient maladive, et nuit gravement à la santé mentale et spirituelle, on ne peut pas l’accepter.

Les discours rassurant des hommes politiques ne suffisent plus pour apaiser les esprits, toutes les promesses et les prédictions de la science et de la voyance ne sont que purs mensonges.

De quoi avons nous peur ?

Et nous autres enfants de Dieu, comment réagissons-nous face à toutes ces mauvaises nouvelles qu’on entend un peu partout? Quelles sont nos peurs?

Sommes-nous effrayés lorsque les situations échappent à notre contrôle?

La réponse de Dieu

La réponse de Dieu a ce problème de la peur, c’est Jésus, la parole de Dieu en action. Il est le maître des circonstances, et il se tient à nos côtés.

Romains 8 verset 28

Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Nous n’avons aucune raison de nous inquiéter, non pas que nous n’aurons pas de géant à défier, mais parce que nous avons de notre côté, celui qui n’a jamais perdu un seul combat.

Nous devons nous fortifiez dans le Seigneur et par sa force toute puissance. Nous n’avons pas à lutter contre des hommes, mais contre des puissances spirituelles qui sont capables du pire. Notre seul allié dans cette guerre acharnée que nous devons mener, c’est celui qui nous a promis d’être avec nous tous les jours.

La peur est là, elle est réelle, mais c’est à nous de ne pas la laisser muter en panique, en terreur, ou en paranoïa, nous devons la maîtriser et la gérer avant qu’elle ne se transforme en cauchemar.

Que votre peur de la mort et de l’au-delà vous rapproche de celui qui est la réponse au monde d’aujourd’hui.

Le Seigneur nous demande de ne pas nous inquiéter, parce qu’il nous donne les moyens de ne pas céder à la panique générale: il nous donne la paix.

Philippiens 4 versets 6 et 7

Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs, et vos pensées en Jésus-Christ.

Dieu ne nous dit pas que rien ne nous arrivera, mais il nous promet d’être là avec nous au moment de la maladie, des épreuves, et de la mort.

Le Seigneur est la réponse à ce monde qui vit dans l’angoisse et la peur.

Si vous avez peur de ce qu’il adviendra demain, si vous tremblez face à la mort, alors croyez que Jésus est le Prince de la vie, par sa résurrection, il a vaincu le problème de la mort. Absolument rien ne lui est impossible.

Publié dans La vie chrétienne

Commenter cet article