La vraie liberté

Publié le par Pierre-Yves

La vraie liberté

Nous vivons le siècle des droits de l’homme, de l’égalité des sexes, de l’effondrement des régimes totalitaires, de l’acceptation de l’homosexualité comme une orientation sexuelle normale...

Il souffle un peu partout dans notre monde un vent de liberté, aujourd’hui on parle de tout, on montre tout sans aucun tabou. On sollicite de plus en plus le vote des téléspectateurs dans des émissions de télé réalités qui se multiplient, avec des anonymes qui exposent en toute liberté leur vie privée.

Aujourd’hui, tout le monde veut faire le buzz sur Internet, c’est à dire arriver dans le top 50 des sujets les vus sur la toile, en diffusant toutes sortes de vidéos, et en publiant les articles les plus croustillants, et les photos les plus intimes.

Ordinateurs portables, téléphones mobiles, on peut tchater n’importe où, et être joignable à tout moment, l’homme n’a jamais été autant libre.

Nous sommes à l’heure du numérique, des grandes découvertes, et des avancées technologiques qui confèrent à l’homme un sentiment de liberté et de pouvoir de décision.

Mais en réalité, tout cela n’est qu’illusion, l’homme n’a jamais été autant manipulé. Derrière ce semblant de liberté, se cache une dure réalité, l’homme ne fait que ce qu’on lui dicte de faire.

Les jeux vidéos, i phone, i pad, les téléphones mobiles, les logiciels, et autres gadgets dans ce genre, tout a été calculé et conçu pour répondre à un besoin créé de toute pièce par les décideurs.

Quand on croit qu’on est libre de disposer de son argent, c’est encore ce qu’on essaie de nous faire croire, car les fabricants nous font acheter ce qu’ils veulent. Le dernier bolide qui roule à 250 kilomètres, alors que la vitesse est réduite à 100 kilomètres sur nos routes.

Certains diront que c’est eux qui établissent leurs propres critères de sélections. Oui, peut-être, mais d’après des idées qu’on leur aura délibérément imposé.

La vraie liberté n’est pas dans le choix d’un programme télévisé plutôt qu’un autre, ou encore dans le choix de la couleur des yeux de sa progéniture.

Etre libre, c’est briser le joug de la servitude du péché qui nous dicte nos paroles, nos actes, et même nos pensées.

Mais c’est en Christ que nous trouvons un allié dans ce combat entre les forces du bien et du mal qui se livrent bataille sur le front de nos pensées.

Jésus a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrés publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.

Il a cloué le vieil homme à la croix également, en lui enlevant son pouvoir de persuasion dans la vie du nouveau-né spirituel.

C’est en Christ nous sommes réellement libres, et notre combat aujourd’hui est de demeurer fermes pour ne pas nous laisser mettre de nouveau sous le joug de la servitude.

Publié dans Katchil 2

Commenter cet article