Le désert

Publié le par Pierre-Yves

Le désert

Dans la vie, il y a des choses que nous redoutons, des situations dans lesquelles nous ne voudrions pas nous trouver. La peur de l'échec, du ridicule, l'incertitude ou le manque de préparation sont autant de facteurs qui font que nous appréhendons certaines situations.
Il est tout à fait légitime de vouloir se protéger, mais savez-vous qu'il y a des choses qui arriveront certainement. Qu'on le veuille ou pas, on sera amené à passer par des chemins. Il est donc inutile de vouloir à tout prix éviter ces imprévus, qui font partie intégrante de notre vie, car il faut que ces choses arrivent.
Le désert est un de ces passages obligés pour entrer à Canaan, et nous aurons bon faire tout ce que nous voulons, nous ne pourrons y échapper. Le désert est un lieu aride et sec que nous aurions voulus volontiers contourner, mais c'est un impératif dans notre vie spirituelle.

Matthieu 4 verset 1
Alors Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert pour être tenté par le diable

Le Seigneur Jésus, malgré sa divinité, il a du à son tour passer par le désert, et nous tacherons d'en tirer un enseignement bénéfique. Nous apprenons du désert que c'est un lieu de formation, puisque le terme traduit ici par tentation signifie précisément épreuve.
Voilà la raison première du désert, nous façonner. Notre passage dans le désert ne doit pas être infructueux, nous devons en sortir transformés.
Un autre élément qui ressort de ce texte de Matthieu, et que nous ne devons pas ignorer, le désert est indispensable dans la seule mesure où c'est l'Esprit de Dieu qui nous y conduit.
La bible précise que Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert, ce n'est pas par sa propre volonté qu'il s'y est rendu.
C'est une vérité qui doit être valable pour nous aujourd'hui, nous devons veiller à ce que le Saint Esprit nous accompagne dans notre désert.
Bien trop de personnes se retrouvent en plein désert à cause de leur erreurs, de leurs mauvais choix, ou de leurs péchés, et c'est personnes risquent de s'y égarer n'ayant pas comme guide l'Esprit de Dieu pour les conduire comme ce fut le cas pour le maître.
Le désert de Jésus était voulu par Dieu. Malheureusement, un grand nombre de chrétiens adoptent un rythme de vie qui ne leur est pas imposé par Dieu, mais par les autres.
Psaume 100 verset 5
Car l’Éternel est bon, sa bonté dure à toujours

La bonté de Dieu n'a pas de fin, contrairement à nous autres qui sommes limités dans le temps.
Cette gentillesse qui caractérise le créateur est éternelle tout comme lui. Dieu ne perd pas sa nature, ce qu'il est demeure, il reste égal à lui même.
La décadence et la déchéance de notre système n’entachent en rien la bonté de Dieu.
Dieu n'arrête pas d'être bon pour x raison. La méchanceté de l'homme ne saurait le faire perdre sa nature.

Il n'y a de bon que Dieu seul. Les intempéries de la déception, de la violence et de la méchanceté emportent tout sur leur passage. Nos valeurs et nos principes sont noyés dans cette coulée de haine, mais la bonté de Dieu reste intacte.
Dieu ne manifeste pas sa bonté quand nous en sommes dignes, mais c'est dans sa nature.

Lorsque le monde, la religion, les hommes nous auront déçus, rappelons-nous qu'il n'y a de bon que Dieu seul.
Sa bonté ne varie pas en fonction de notre gentillesse.

Quand tu auras été infidèle, quand tu te rendras coupable d'une quelconque faute, lorsque tu auras commis l'irréparable, souviens-toi que la bonté ne pousse que dans le jardin de Dieu, car il n'y a de bon que Dieu seul.

Publié dans L'épreuve

Commenter cet article