La toussaint

Publié le par Pierre-Yves

La toussaint

La Toussaint est présentée comme une fête d’origine chrétienne, alors qu’elle ne trouve pas son origine dans les textes de la bible. Il s’agit simplement d’une version « christianisée » du culte des dieux païens du Panthéon de Rome.

 

Un peu d’histoire

Il faut savoir que dans l’antiquité, les romains vénéraient de multiples divinités.

Et en l’an 27 avant Jésus-Christ, ils ont décidés de bâtir un temple majestueux qui serait dédié à l’ensemble de leurs dieux.

Ce temple unique a été baptisé  le « Panthéon » : ce qui signifie le temple de tous les dieux. Un temple qui d’ailleurs a été construit sur une base circulaire, afin de symboliser l’éternité des dieux romains.

 

L’histoire raconte qu’en l’an 610, le pape Boniface débarrassa le Panthéon de toutes ses idoles, et le consacra à la Vierge Marie et à tous les martyrs. Et c’est la date du premier Novembre qui a été retenu par un autre pape, du nom de Grégoire IV, comme fête d’anniversaire de cette consécration.

 

Ainsi, pendant des siècles, les romains ont prié pour leurs dieux au Panthéon, et à partir de l’an 610, tous ceux qui avaient été convertis au catholicisme pouvaient toujours se rendre au même temple, mais cette fois-ci pour prier leurs morts, à la différence qu’il le faisaient au nom de Marie et des martyrs, et non plus au nom de Cybèle, et des autres divinités romaines. Pendant près de deux cents ans, l’anniversaire de la consécration de ce temple devint la principale fête célébrée dans le Panthéon “christianisé”.

 

Voilà comment un temple qui avait été construit pour toutes les idoles du monde romain se trouve aujourd’hui dédié à tous les saints.

Le mystère même de l’église traditionnelle est la communion fraternelle qui existe entre les vivants et les morts à travers la prière et les sacrements.

 

Au Moyen-Âge on pensait que les morts pouvaient revenir dans la nuit du 31 octobre et que la seule façon de les en empêcher était de sonner les cloches. Depuis cette époque certaines régions ont gardé l'habitude de sonner le glas la nuit du 31 au 1er novembre.

La fête de la Toussaint est alors inséparable de la commémoration des défunts

 

La christianisation

Mais en réalité, comme pour la plupart des fêtes dites « chrétiennes », la fête de la Toussaint était célébrée pour combattre une fête païenne. En effet, depuis les temps les plus reculés, les celtes, habitants de l’Irlande actuel, fêtaient Samain, une célébration dédiée aux morts.

Selon cette tradition, le monde des esprits envahissait celui des vivants, et venait dans les maisons.

Il y avait des déguisements et de la nourriture en abondance pour passer la nuit auprès des morts, et s’attirer leur faveur, et empêcher qu’ils ne saccagent les récoltes.

 

Lorsque l’église catholique a établi sa domination sur les pays celtes, Grégoire le grand a conseillé à l’archevêque de Canterbury de maintenir les sacrifices d’origine druides et de les célébrer en l’honneur des saints.

Le paganisme primitif a laissé des traces profondes. Le culte de la nuit et des morts s’est christianisé pour célébrer l’immortalité des âmes des trépassés;

 

Mais savez-vous que la fête des morts était une protestation de l'homme contre Dieu ?

En effet, les peuples païens faisaient une cérémonie pour honorer la mémoire des âmes que Dieu avaient détruit aux jours du déluge.

Ce rituel païen de la fête des morts est étroitement lié aux événements du déluge.

Cette célébration était observée depuis les temps les plus reculés, à une même date, qui selon la bible était le 17e jour du second mois, période qui correspond au début de notre mois de novembre (Genèse, 7 : 11).

 

Il est paru un article dans un quotidien américain, l’USA Today, où un sorcier disait : les chrétiens ne s’en rendent pas compte, mais ils célèbrent notre fête en même temps que nous, et nous en sommes heureux.

 

Alors que le 1er Novembre est une fête en l’honneur de tous les saints, le 2 novembre,  l'église commémore ses fidèles défunts.

 

La prière pour les morts a un rapport direct avec le purgatoire. Au cœur de l'idée du purgatoire, il y a en effet celle qu'il est utile de prier pour les morts, une idée véhiculée par le 2ème livre Apocryphe des Maccabées.

En 988, l’Église catholique a institué le jour des Morts, afin de commémorer «tous les fidèles décédés, les chrétiens baptisés que l’on croit être au purgatoire parce qu’ils sont morts avec des péchés véniels sur la conscience.

 

Que dit la bible ?

Beaucoup de personnes ne savent pas que cette fête de la Toussaint est étroitement liée aux être surnaturels, et aux forces occultes. Et elle est en contradiction avec les enseignements de la bible.

 

C’est par ignorance que beaucoup de gens pratiquent toute sorte de cérémonies ou de célébrations en hommage aux morts. Mais la Bible nous éclaire sur le sujet afin de ne pas rester dans l’ignorance.

Non seulement Dieu ne tolère pas l’idolâtrie, mais il interdit formellement de tenter d’établir un contact avec les morts.

Les tentatives de communication avec les morts que l’on appelle aussi le spiritisme était une pratique courante dans les temps anciens.

Mais pour ceux qui font profession de servir Dieu, la bible déclare :

« Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne de ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts » Deutéronome 18 :10-11.

 

Esaïe 8 v.19

Si l'on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ?

 

Lévitique 19 v 31

«Ne vous tournez pas vers ceux qui évoquent les esprits, ni vers les diseurs de bonne aventure;  n’ayez  pas  recours  à  eux  pour  vous  rendre impurs.»

 

Dieu ne veut pas que nous soyons dans l’ignorance au sujet de ceux qui sont morts et de la mort elle-même.

Les morts continuent à exister, sous une autre forme. En fait, ils attendent la fin des temps de l’humanité, lorsque Dieu procédera au jugement final des hommes. «Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps.» (2 Corinthiens 5 v.10)

 

La Bible dit encore dans le livre de l’Ecclésiaste 12 v. 7 à 9. «… avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné» 

Lévitique 20 v. 6

Si quelqu’un s’adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer après eux, je tournerai ma face contre cet homme, je le retrancherai du milieu de son peuple.

Vous vous sanctifierez et vous serez saints, car je suis l’Eternel, votre Dieu.

 

Les morts prient-il pour nous ?

Il est évident que non, car la bible déclare dans 1 Timothée 2 v. 5

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu, et les hommes, le Christ-Jésus homme.

 

Nous ne pouvons rien pour ceux qui sont morts et ils ne peuvent rien pour nous !

Puisque le purgatoire n’existe pas, il n’y a personne dans le ciel qui prie pour sortir du purgatoire !

 

La Bible nous montre que la destinée de l’homme se prépare sur la terre, après c’est trop tard et rien ne peut changer les conditions de ceux qui sont morts.

Hébreux 9 v 27

Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement

 

L’histoire de Lazare nous montre également que personne ne peut changer de destinée dans l’au-delà !

Luc 16 v 23 à 26

Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s’écria : Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme.

Abraham répondit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne ; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. D’ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire.

 

Il est donc inutile de prier pour les morts puisque leur destinée est scellée (soit le ciel, soit l’enfer).

Il est aussi inutile de prier les morts pour qu’ils viennent à notre aide, puisqu’il est écrit qu’il n’y a aucun autre nom par lequel nous devions être sauvés !

Attention : ceux qui prient les morts invoquent l’esprit de la mort, et cela la Parole de Dieu le condamne.

 

D’après la bible qui sont les saints ?

Les saints ne sont pas des morts mais plutôt ceux qui ont reçu JESUS-CHRIST comme leur Sauveur Personnel.

Ephésiens 1 v. 1

Paul apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, aux saints qui sont à Ephèse, et aux fidèles en Jésus-Christ.

Romain 15/25-26

Présentement je vais à Jérusalem, pour le service des saints

Car la Macédoine et l’Achaïe ont bien voulu s’imposer une contribution en faveur des pauvres parmi les saints de Jérusalem.

Lévitique 20 v. 26-27

Vous serez saints, pour moi, car je suis saint, moi, l’Eternel ; je vous ai séparé des peuples, afin que vous soyez à moi.

 

Un saint selon la bible, c’est tout simplement quelqu’un qui a été mis à part pour vivre une vie en harmonie avec l’évangile de Jésus-Christ.

Publié dans Coutumes et traditions

Commenter cet article