Le feu de Dieu

Publié le par Pierre-Yves

Le feu de Dieu

Est-ce d’une manière désintéressé que Job craint Dieu ? Mais Étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face. L’Eternel dit à Satan : voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre ; seulement, ne porte pas la main sur lui.

Après cette conversation qui a eu lieu dans les lieux spirituels, il s’en est suivi une série de catastrophes dans la vie du patriarche.

Alors qu’il vient de perdre une partie de ses serviteurs, ainsi que ses bœufs et ses ânesses un survivant se précipite vers Job :

Il parlait encore, lorsqu’un autre vint et dit : le feu de Dieu est tombé du ciel, a embrasé les brebis et les serviteurs, et les a consumés. Et je me suis échappé moi seul, pour t’en apporter la nouvelle.

Cet homme ignore ce qui s’est passé dans le ciel, il ignore que c’est le diable qui avait entamé cette vaste campagne de destruction dans la vie de son maître.

Ayant vu tomber le feu du ciel, il conclut que c’est la main de Dieu qui en est l’origine.

Ce qui tombe du ciel vient forcément de Dieu, pour lui c’est d’une logique imparable. Et pourtant, derrière la logique humaine, et l’évidence se cachent parfois des réalités spirituelles que nous ne soupçonnons pas.

Chers amis, nous ne devons pas nous précipiter de tirer des conclusions logiques et hâtives face aux situations devant lesquelles nous nous trouvons.

Ne jugeons pas à l’apparence, mais demandons à Dieu le discernement pour connaître la cause profonde des choses qui nous arrivent.

Rappelez-vous cette femme dont l’infirmité était d’origine démoniaque.

De toute évidence pour les gens de son entourage, son handicap était dû à son âge avancé, et personne ne s’en inquiétait.

Mais le maître a su discerner la présence d’une force spirituelle négative dans la vie de cette pauvre femme.

Prions que le Seigneur nous ouvre les yeux de l’esprit pour que nous discernions les causes réelles à travers toutes les situations que nous pouvons rencontrer.

 

Publié dans Katchil 1

Commenter cet article