La cupidité

Publié le par Pierre-Yves

La cupidité

C’est un amour immodéré pour l’objet de ses désirs, argent, pouvoir, position…

Une personne est cupide lorsque sa vie repose sur ce qu’elle possède.

Tout dans la vie de cette personne peut inspirer l’avidité : les biens matériels, les privilèges, les capacités, les talents, les dons spirituels, ou même encore la foi.

 

Le monde encourage la cupidité

Nous vivons dans une société de consommation qui est devenue experte dans l’art et la manière de nous inciter à la cupidité. On en vient à nous persuader que nous avons besoin de beaucoup plus, de beaucoup plus grand ou de beaucoup mieux. Cette obsession à vouloir toujours plus est recommandée, et même ouvertement encouragée.

 

C’est le message que nous entendons en continu à travers la musique, les films, la télévision et Internet. Le monde fait sans cesse la promotion de produits de consommation, et véhicule l’idée que consommer apporte le bonheur. La société d’aujourd’hui est le résultat d’une culture basée sur l’argent, et elle exige la satisfaction immédiate.

L’homme n’a jamais été autant matérialiste, à la recherche du succès, et de la réussite personnelle. Et d’autre part, l’inquiétude s’est généralisée avec les informations qui tournent en boucle dans les médias.

L’homme veut échapper aux souffrances, mais ne veut pas renoncer pour autant à la cupidité.

 

L’église encourage la cupidité

Avoir une sécurité financière, et jouir d’un certain confort est devenu obsessionnel même chez le croyant. Et beaucoup de fausses doctrines entretiennent cette cupidité.

L’évangile de la prospérité est l’une de ces doctrines religieuses qui affirme que la volonté de Dieu pour le chrétien est la bénédiction financière et temporelle.

En mettant l’accent sur des textes de l’ancien testament, et notamment celui de Malachie, l’évangile de la réussite réduit la parole de Dieu à un simple contrat entre Dieu et l’homme. Selon ce contrat, si tu donnes 10€ à Dieu, cela va te rapporter 1000€.

Ce n’est pas uniquement la faute aux charlatans si nous nous faisons avoir par ces fausses doctrines. Mais c’est parce que nous le voulons. La cupidité nous donne un appétit démesuré pour l’argent, la santé, et les avantages que nous proposent ces doctrines sataniques.

 

Aujourd’hui, la foi et la prière sont devenues pour un grand nombre de croyants, de simples prétextes pour exprimer leur cupidité et leurs ambitions les plus démesurées.

En y regardant de plus près, on se rend compte que cet enseignement trouve sa source dans les philosophies du monde telles que la pensée positive, la visualisation, ou le développement personnel.

Les gens ont besoin d’un dieu à leur service, et qui répondra au moindre de leurs désirs, d’où le succès de cette doctrine satanique.

 

Les différents masques de la cupidité

La cupidité se présente sous plusieurs formes, et parfois certaines personnes ne soupçonnent même pas leur cupidité.

 

Se plaindre de sa condition, ou encore se comparer aux autres révèlent un problème de jalousie et de cupidité dans le cœur. Matthieu 12.34-37; Luc 6.45; Romains 14.10-13; Ephésiens 4.29; Jacques 3.2-6; 4.11

 

Dénigrer une personne sur son apparence physique, sa réussite, ses capacités ou son travail, revient à montrer la condition spirituelle de son cœur qui est égocentrique. Matthieu 15.19-20; 22.39; Romains 2.9; 13.8-10; 1 Corinthiens 13.1-8a; 2 Corinthiens 10.17-18; Galates 5.14; Philippiens 2.3-8

 

Faire semblant de se réjouir de la réussite d’un autre, ou montrer qu’on est capable de mieux. Romains 12.3-9; 1 Corinthiens 13.1; Philippiens 2.14; Philippiens 4.13 ; Proverbes 25.27; 27.2; Marc 10.43-45; Luc 14.8-11

 

C’est de l’idolâtrie

En définitive, la cupidité n’est ni plus ni moins de l’idolâtrie, et c’est le sujet que je vous propose d’aborder dans un prochain article. Je vous laisse cependant avec ces trois lectures, en priant que Dieu nous ouvre les yeux.

Ephésiens 5:5

Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c'est-à-dire, idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume de Christ et de Dieu.

Colossiens 3:5  

Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.

1 Corinthiens 6:9  

Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu.

 

 

 

Publié dans La connaissance

Commenter cet article