Le fondement du monde

Publié le par Pierre-Yves

Le fondement du monde

Le monde tel qu’il existe sous sa forme actuelle, a pris naissance à Babylone sous la conduite de Nimrod.
Le livre de la Genèse présente Nimrod comme un descendant de Cham, il est le premier héros, mais également le premier souverain après le déluge.
Si certaines versions de la bible le décrivent comme un grand chasseur « devant l’Eternel », en réalité c’est une expression péjorative, car Nimrod est comme son nom l’indique un « rebelle », il s’est opposé à Dieu.

Genèse 10 v. 8 à 10.
Cusch engendra aussi Nimrod; c'est lui qui commença à être puissant sur la terre. Il fut un vaillant chasseur « devant l'Eternel »; c'est pourquoi l'on dit : Comme Nimrod, vaillant chasseur devant l'Eternel. Il régna d'abord sur Babel, Erec, Accad et Calné, au pays de Schinear.

Genèse 11 v. 1 à 4. Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.
Comme ils étaient partis de l'orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear (Babylone), et ils y habitèrent. Ils se dirent l'un à l'autre: Allons! Faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. Ils dirent encore: Allons! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.

Les hommes se sont associés dans la réalisation d’un projet ambitieux qui consistait à élever une tour dont le sommet touche le ciel.
L’histoire raconte que Nimrod avait promis à ses contemporains de les protéger de la colère de Dieu, et d’un éventuel nouveau déluge, par la construction de la tour de Babel.

Mais pour mener à bien ce projet, il fallait d’abord se débarrasser de Dieu. Sachant que le projet initial de Dieu était que les hommes se multiplient et remplissent la terre, d’après Genèse 1 v. 28 : Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez.
Sachant également que la parole de Dieu représente Dieu lui-même Jean 1 v. 1. Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Les hommes ont ainsi éjectés Dieu de l’équation, en manifestant ouvertement leur opposition à sa volonté, et en défiant son autorité de manière délibérée.

Le monde a été bâti ainsi, sur la désobéissance, mais également sur une folle ambition de se faire l’égal de Dieu.
Cependant, en regardant de plus près, on se rend compte que ce projet des hommes avait été auparavant celui d’un autre.

Esaïe 14 v. 13 et 14 : Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; Je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, A l'extrémité du septentrion; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très-Haut.
A une certaine époque où Satan était un ange de haut rang, il était « porteur de lumière », d’où son nom Lucifer.
Mais l’orgueil a rempli son cœur, car à cause de sa beauté, son cœur s’est élevé, et il a eu l’ambition de devenir l’égal de Dieu.


Nous pouvons aisément comprendre que l’ambition de l’homme lui a été suggéré par le diable, car celui-ci n’a jamais renoncé à son projet de conquête du ciel. A travers un système humain qu’il peut manipuler à sa guise, le diable est toujours en quête de grandeur.

Même si le monde est une administration humaine, il est cependant sous l’influence du diable, et la bible le confirme en affirmant que le monde entier est sous la puissance du malin. 1 Jean 5:19
Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.

Malgré le temps, la disparition de plusieurs empires, malgré l’émergence de la démocratie, malgré l’énorme bon en avant de la science, le monde a toujours les mêmes fondations. La rébellion, l’orgueil et l’ambition.

Publié dans Le monde

Commenter cet article