L'esprit

Publié le par Pierre-Yves

L'esprit

Généralement, les gens pensent que l’esprit est le siège de la l'intelligence, ou de la raison. Et le français comporte de nombreuses expressions qui le confirment.
En effet, lorsqu’on dit qu’une idée nous vient à l’esprit, on parle bien entendu de la pensée. Et c’est ce qui explique pourquoi nous confondons l’âme de l’esprit.

Cette confusion vient de l’utilisation abusive d’un mot d’origine grec « noos » qui signifie raison ou encore pensée, mais qui est traduit dans les écritures par intelligence, entendement ou compréhension.

Car dans sa version originale, la bible utilise deux autres mots pour désigner l'esprit, l'hébreu « ruah », et le grec « pneuma ». Ces deux termes signifient littéralement le vent ou le souffle. Job 33 v. 4
L'esprit de Dieu m'a créé, Et le souffle du Tout-Puissant m'anime.
Jean 3 v. 8
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va.

Contrairement à notre enveloppe corporelle qui a été façonné dans la poussière du sol, ou à notre âme qui est le résultat d’un fusion du corps et de l’esprit, l’esprit est un élément de notre être qui vient directement de Dieu. C’est le souffle de Dieu qui a été insufflé dans les narines de l’homme pour qu’il devienne un être vivant. Genèse 2 v. 7
L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.


L’esprit est cette partie de notre être qui est de la même nature que Dieu. Jean 4 v. 24
Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité.

Dieu est esprit, mais il est aussi le Père des esprits selon Hébreux 12 v. 9, et notre esprit ne nous appartient pas. Dieu en est le propriétaire, et au moment de la mort, l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné. Ecclésiaste 12 v. 9


Il y a toujours une répercussion des choses de l’esprit dans le monde matériel et physique, et inversement ce qui se fait sur la terre a des conséquences dans le monde spirituel. Matthieu 18 v. 18
Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

Ceci se vérifie lorsque Dieu souffle dans nos narines le souffle de vie, car cela va engendrer dans notre corps, un système complexe de respiration. Job 27 v. 3
Aussi longtemps que j'aurai ma respiration, Et que le souffle de Dieu sera dans mes narines.
Les poumons qui sont les organes de l’appareil respiratoire, viennent de « pneumo » un mot grec proche de « pneuma ». Cela va donner en français les termes pneumonie, pneumologue, ou encore pneumopathie.


Cependant, cette part de spirituel qui est en nous, ne fait pas de nous des êtres spirituels pour autant. Nous sommes humains, partageant à la fois la nature physique, psychique et spirituelle.
Par notre esprit, il nous est possible d’avoir accès au monde spirituel, et d’entrer en contact avec Dieu.

Mais contrairement à Dieu qui en plus d’être un esprit, est une personne à part entière, notre esprit par contre est impersonnel, il n’est qu’un souffle de vie.
Notre esprit n’a pas de personnalité propre, il est rattaché à la personne que nous sommes. Aggée 1 v. 14
L’Éternel réveilla l'esprit de Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, et l'esprit de Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et l'esprit de tout le reste du peuple.
Si l’âme définit la personnalité, l’esprit quant à lui est impersonnel, c’est un principe de vie universelle.
En réalité, nous sommes « âmes » avec un esprit, et non le contraire.

Publié dans La connaissance

Commenter cet article