Notre corps un temple

Publié le par Pierre-Yves

Notre corps un temple

Dieu nous a façonné un corps pour nous mettre en relation avec le monde physique qui nous entoure. Avec nos capacités sensorielles que sont la vue, l’odorat, l’ouïe, le goût et le toucher, nous percevons le monde extérieur, et nous avons une pleine conscience des choses qui sont autour de nous. Quasiment rien dans ce monde visible n’a de secret pour nous parce que nos sens plus ou moins aiguisés, nous les font découvrir.

Malheureusement, depuis que le péché est entré dans le monde, nous avons été séduits et désorientés. Les membres de notre corps ont été vendus au péché, et nous en sommes devenus les esclaves. Romains 7 v. 23
Mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.

Nous vivons dans une société qui a bâti son empire sur le paraître. On invente bien souvent des choses qui sont complètement inutile, et on nous propose constamment de nouveaux produits, pour nous pousser à des achats compulsifs.
Nous collectionnons, nous entassons, et nous nous encombrons de choses dont nous n’avons pas véritablement besoin.
Avec notre corps, tout est dans les apparences et la superficialité.
Ne dit-on pas d’une personne qu’elle est superficielle ou matérialiste lorsqu’elle ne s’intéresse qu’aux choses futiles ?

A l’exemple de l’ecclésiaste qui s’était procuré tout ce que ses yeux pouvaient désirés, nous voulons toujours plus, car nous ne sommes jamais pleinement satisfaits de ce que nous avons. Ecclésiaste 2 v. 10
Tout ce que mes yeux avaient désiré, je ne les en ai point privés.
Mais après avoir goûté à tout ce que le monde pouvait lui offrir, le sage tire la conclusion suivante : J'ai vu tout ce qui se fait sous le soleil ; Et voici, tout est vanité et poursuite du vent. Ecclésiaste 1 v. 14

Malheureusement, nous avons été aveuglés, et à cause de notre cécité, notre corps tout entier est entraîné dans les ténèbres. Luc 11 v. 34
Ton œil est la lampe de ton corps. Lorsque ton œil est en bon état, tout ton corps est éclairé ; mais lorsque ton œil est en mauvais état, ton corps est dans les ténèbres.

Nous ne pouvons plus nous fier à nos sens qui ont été embrouillés, car Dieu a dû enfermer le péché dans notre chair. Romains 8 v. 3
Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché.
C’est un sacrifice qui a été nécessaire pour le salut de notre âme. Romains 8 v. 10
Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice.

Notre corps tenait une place de serviteur à l’origine, mais à cause du péché qui a pris le pouvoir, et qui nous impose ses lois, nous sommes devenus ses esclaves.
Romains 6 v. 12
Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises.

La solution de Dieu au problème du péché a été l’envoi de son fils Jésus pour mourir à notre place sur la croix du Calvaire. Et maintenant, pour sortir sous la domination de notre corps mortel, nous devons le livrer à la justice de Dieu. Romains 6 v. 19
Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l'impureté et à l'iniquité, pour arriver à l'iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.
Dieu veut que nous fassions le sacrifice de nos désirs et de nos envies pour nous donner entièrement à lui.
Romains 12 v.1
Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

Notre corps est un lieu souillé par le péché, mais il peut devenir un lieu sacré, une habitation de Dieu. 1 Corinthiens 6 v.19
Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?
Mais nous devons pour cela perdre les droits que nous avons aujourd’hui sur nous-mêmes, et nous donner à Dieu pour devenir premièrement ses enfants, en second lieu ses serviteurs, et pour finir ses esclaves. Romains 6 v. 16
Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ?

Publié dans La connaissance

Commenter cet article