Si ton frère a péché

Publié le par Pierre-Yves

Si ton frère a péché

Il arrive très souvent que dans notre zèle pour appliquer la justice nous soyons plutôt maladroits. Dans notre empressement pour exhorter ceux qui d'après nous vivent dans le péché, nous commettons des imprudences.
La raison principale vient souvent du fait que nous n'arrivons pas à faire la différence entre le pécheur et le péché.
La parole de Dieu nous invite certes à reprendre ceux qui vivent dans le désordre, mais certainement pas n'importe quel prix. Notre attitude vis à vis de ceux qui ont mal agit est parfois empreinte de mépris et il s'en suit les dégâts que nous connaissons.
Comment appliquer la justice sans maintenir le coupable sous le poids de la condamnation?
Comment exhorter sans prendre le risque de perdre celui qui est dans la faute?

Il est si facile n'est-ce pas de lever un doigt accusateur sur celui qui s'est rendu coupable d'un quelconque péché, il est si facile d'exhorter l'autre.
Cependant, combien de personne ont été détruites à cause d'une parole qui n'a pas été dite à propos.

En tout premier lieu, avant de prononcer un quelconque jugement sur une tierce personne, avant de lui jeter la pierre, il faut s'assurer que nos accusations sont justifiées.

Matthieu 18 verset 15
Si ton frère a péché, va et reprends le seul à seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère.

Si ton frère a péché
Tout d'abord, il faut s'assurer que l'autre ait réellement fait quelque chose de répréhensible.
Si tu en es sûr, s'il ne s'agit pas d'une simple rumeur. Le Seigneur va mettre l'accent sur l'éventualité de la faute, il faut effectivement que mon frère ait fait une chose qui mérite mon intervention. Je ne dois pas me fier à ce que les gens disent, me baser sur les ouïe dire. Si ton frère a péché, mes soupçons doivent être fondés.
Cette parole du maître doit servir à refréner ceux qui sont à l'affût de la moindre erreur dans la vie des autres pour jouer les gendarmes.
Est-ce que ce que j'ai entendu, ou encore que j'ai cru voir, car les apparences sont trompeuses.
Ne prenons pas le risque de détruire une vie.

Matthieu 7 verset 1 et 2
Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.

Ne soyons pas pressés de porter un jugement sur les actes de ceux qui ont mal agit, car nous serons jugement pareillement. Si nous sommes durs avec le coupable, parce que les faits sont inadmissibles, Dieu va se servir de la même mesure que moi pour prononcer son jugement.
Si ton frère a péché, cela ne te donne aucunement le doit de le juger pour ses erreurs. Parfois nous méprisons notre frère à cause de sa faute, c'est à dire que nous ne faisons pas la distinction entre la faute commise et celui qui a mal agit.
La bible nous recommande de condamner le péché, mais de pardonner le coupable.
Malheureusement, la religion que nous professons nous interdit d'accepter l'erreur chez nos semblables. S'il était vraiment un enfant de Dieu, il n'aurait pas agi de la sorte, n'est-ce pas ce que nous entendons habituellement dans nos églises.
Prenons garde que cette façon de penser ne devienne un piège pour nous le jour où nous aurons besoin du pardon de Dieu.

Jacques 5 verset 19 et 20
Mes frères, si quelqu'un parmi vous s'est égaré loin de la vérité, et qu'un autre l'y ramène, qu'il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s'était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de fautes.

La vérité que nous devons saisir dans ce texte c'est que celui qui commet une faute s'égare. Au lieu de nous attarder sur la faute que nous n'arrivons pas digérer, nous devons plutôt considérer l'état du coupable, il est perdu.
Notre objectif doit être de gagner cette personne et non de faire d'elle un fugitif, quelqu'un qui se promène d'assemblée en assemblée parce qu'on l'aura rejetée dans sa communauté d'origine.
L'apôtre Jacques nous dit carrément que c'est une âme que nous arrachons de la mort, pardonner le coupable et le ramener fait de nous des héros devant Dieu.

Si ton frère a péché, Dieu te donne l'occasion de devenir un héros en l'arrachant de la mort et de couvrir une multitude de fautes.
Quelle marque de reconnaissance Mardochée a -t'il reçue pour avoir sauvé la vie du roi?
C'était la question du roi Assuérus, et cela pourrait très bien être la question de Dieu à notre sujet.
Qu'est-ce que tu as reçue pour avoir sauvé de la mort une âme qui s'était égarée?

Luc 15 verset 10
De même je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent.
Chaque fois qu'un pécheur se repent, il y a des réjouissances dans le ciel, la population céleste est en fête.
Si ton frère a péché, l'occasion t'est donné de réjouir le cœur de Dieu.

Publié dans Edification

Commenter cet article